Pierre-Yves Le Borgn'

député des Français de l'étranger

circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale

De l’école à l’enseignement

« Nous sommes en train de fabriquer des générations d’enfants, 25% d’enfants au collège qui ont du mal à lire, à écrire, à compter et on regarde ça et on semble s’en amuser. Ce n’est pas seulement un constat d’aujourd’hui. Ca empire d’année en année. Il y a un déclin scolaire français alors que la France s’est construite autour de son école. C’est notre bien commun. C’est ce qui fait même l’esprit français » (Vincent Peillon, On n’est pas couché, samedi 23 février 2013).
 
En regardant l’émission « On n’est pas couché » il y a quelques jours, j’ai apprécié de voir le Ministre de l’Education Nationale Vincent Peillon  expliquer les raisons qui le poussent à vouloir réformer notre système scolaire. L’enseignement est l’une des priorités du gouvernement. C’est le fondement de notre culture et l’avenir de notre pays. En relisant Victor Hugo il est possible de comprendre le rôle essentiel que joue l’école dans notre société : « Ouvrez une école, vous fermerez une prison », écrivait-il.
 
Je pense que la question de l’enseignement ne doit pas être traitée sommairement. Trop de Ministres se sont succédé sans que la crise de l’école ne soit prise à bras le corps. Il est grand temps d’agir. La réforme de Vincent Peillon inclura de nombreux changements, que ce soit au niveau des programmes, de la formation des professeurs du primaire et du secondaire, de l’arrivée de personnels supplémentaires pour une plus grande sécurité des enfants et de la refonte des rythmes scolaires. Je la soutiendrai.
 
Prochainement, nous débattrons à l’Assemblée nationale du projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République. J’entends y prendre une part active comme député des Français de l’étranger. Je proposerai un amendement pour que se généralise en Europe les filières bilingues, où l’enseignement de plusieurs matières fondamentales se ferait dans une langue étrangère et avec la double certification comme objectif. Ce bagage sera un atout pour nos enfants sur le marché du travail. Ceci nécessitera également un rapprochement des différents cursus de formation des enseignants, condition nécessaire pour que les filières bilingues puissent se développer.