Pierre-Yves Le Borgn'

député des Français de l'étranger

circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale

Au Parlement des enfants

Samedi se tenait à l’Assemblée nationale la réunion du 18ème Parlement des enfants. C’est non sans émotion que je m’y suis rendu car des enfants français de l’étranger y participaient pour la première fois. Chaque circonscription voit en effet une écolière ou un écolier la représenter durant cette journée de débats en commission et en séance plénière. Conséquence de la création des circonscriptions des Français de l’étranger, nous étions cette année représentés dans l’Hémicycle et nous le serons chaque mois de juin durant la législature. Notre députée junior de la 7ème circonscription était la petite Manon Claude, élève de la classe de CM2 du Lycée français René-Goscinny de Varsovie.

 

Manon a fait un superbe travail, interrogeant depuis mon fauteuil dans l’Hémicycle la Ministre des Français de l’Etranger Hélène Conway-Mouret. Je me souviens de la trouille terrible que j’avais ressenti au moment de prendre la parole devant le même micro à mon arrivée à l’Assemblée il y a bientôt un an et je n’en ai que plus d’admiration pour la performance de notre vaillante députée. J’ai pensé à son instituteur, Matthieu Ghariani, et à ses camarades de classe, qui devaient être fiers devant leur écran d’ordinateur, le site de l’Assemblée nationale retransmettant la séance en direct. Je les avais rencontrés à Varsovie au mois de mars. Toute la classe avait fait un superbe boulot de préparation durant l’année.

 

J’ai trouvé les échanges de la journée passionnants et rafraichissants. Et d’une belle dignité aussi, là où nous, députés de la XIVème législature, tendons parfois à nous donner en triste spectacle, les enfants ont su s’écouter et se respecter dans la différence de leurs points de vue. C’est une belle leçon pour la représentation nationale. Il y avait aussi de la gravité dans les thèmes abordés et une magnifique émotion au moment du vote final sur la proposition de loi retenue. Le vote des jeunes députés s’est porté sur une proposition portée par Laurent Peretti, un écolier de Polynésie française, visant à prévenir les faits de violence et de discrimination au sein des établissements scolaires et à aider les élèves qui en sont victimes.

 

L’explosion de joie qui a retenti dans l’Hémicycle au moment de la proclamation des résultats par le Président Claude Bartolone faisait plaisir à voir. Ce vote nous lie, députés, et j’attends désormais que la proposition de loi du Parlement des enfants trace son chemin jusqu’au droit positif. Un bel exercice d’instruction civique pour tous !

 

Voici le lien de la vidéo des questions en séance des jeunes députés. La question de Manon est la 5ème dans l’ordre des interventions :


 

 

Réactions à cet article