Pierre-Yves Le Borgn'

député des Français de l'étranger

circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale

Merci, Eric!

Le Tour est arrivé hier soir à Paris. Le Tour de France, bien sûr, mais aussi le Tour de Fête, cette formidable randonnée sportive qui aura entraîné sur les mêmes routes et les mêmes cols que les stars du peloton une belle équipe de 23 jeunes femmes et hommes venus d’un peu partout en France. Une équipe de passionnés, imaginée et constituée par Eric Fottorino. 

 

S’il est un héros du Tour, c’est Eric. Honneur à l’éternel jeune homme, qui est allé au bout de son rêve : faire le Tour. Faire le Tour au nom des valeurs universelles du vélo. Faire le Tour pour que vive une certaine idée de notre pays, construite autour de ses régions et de sa diversité. Faire le Tour pour toucher la légende de cette épreuve magnifique, qui berce nos mois de juillet et appartient à notre patrimoine collectif. 

 

Eric a donné un bonheur fou à ces jeunes et, plus loin, à celles et ceux qui ont suivi leur aventure de plus de trois semaines. L’on peut avoir dirigé le plus grand quotidien français, écrit de magnifiques livres et n’être revenu de rien. Croquer la vie à pleines dents parce que toutes les passions se doivent d’être vécues. S’émerveiller de petites anecdotes, souvenirs récents ou anciens et regarder devant. Eric, c’est tout cela. 

 

Merci à lui d’être cet homme-là. J’ai aimé le retrouver hier sur les Champs-Elysées avec les jeunes du Tour de Fête, et ce matin encore au Conseil Constitutionnel en compagnie de Jean-Louis Debré, un autre fondu de la Petite Reine. Le visage était émacié, mais les yeux brillants d’une joie immense. Faire rêver, c’est rassembler. Un film viendra raconter la belle histoire du Tour de Fête. Un livre aussi. L’aventure de notre journaliste-écrivain-cycliste continue pour notre plus grand bonheur.

Réactions à cet article