Pierre-Yves Le Borgn'

député des Français de l'étranger

circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale

Voyage en Bulgarie (13-15 octobre 2013)

Je me suis rendu en Bulgarie du 13 au 15 octobre pour une visite qui m’aura conduit à Sofia et sur les bords de la Mer Noire à Varna. J’ai été accueilli par Xavier Lapeyre de Cabanes, notre nouvel Ambassadeur, tout récemment arrivé du service du protocole du Quai d’Orsay. Xavier Lapeyre de Cabanes retrouve une Ambassade dans laquelle il avait servi il y a une vingtaine d’années comme attaché de presse. Que de chemin parcouru en deux décennies par ce pays passionnant, aujourd’hui membre de l’Union européenne, du Conseil de l’Europe et de l’OTAN. La Bulgarie est liée à la France par une amitié ancienne dont l’une des plus belles marques est sans nul doute la bienveillante attention française au moment de l’émancipation bulgare du joug ottoman en 1876. Souvenons-nous en effet de ces mots de Victor Hugo devant l’Assemblée nationale : « On massacre un peuple. Où ? En Europe. Ce fait a-t-il des témoins?  Rien qu’un témoin, le monde entier. Les gouvernements l’aperçoivent-ils ? Non ! Aura-t-il une fin, le martyre de ce peuple héroïque ? Il est grand temps que la civilisation l’interdise ».

 

 

Un peu plus de 1 000 Français sont établis en Bulgarie. A Sofia, j’ai tenu une permanence ainsi qu’une une réunion de compte-rendu de mandat. Nous y avons notamment évoqué les principales questions fiscales intéressant les Français à l’étranger ainsi que la présence culturelle de notre pays, tant par son réseau d’Instituts et d’Alliances que par ses écoles et sa politique audiovisuelle extérieure. J’ai visité le Lycée Victor-Hugo, bel établissement en gestion parentale, qui scolarise cette année 640 élèves de la maternelle à la terminale et qui a enregistré en juin dernier 100% de réussite au baccalauréat et au brevet. J’y ai rencontré le Proviseur Michel Sénéchal, une délégation de professeurs et les responsables du conseil de gestion. J’ai assuré l’ensemble de la communauté du Lycée de mon soutien pour que Sofia devienne très vite centre d’examen pour le baccalauréat, évitant aux candidats bacheliers le déplacement à Bucarest. J’appuie aussi tous les efforts des parents d’élèves pour trouver un nouveau site permettant de pérenniser le développement du Lycée.

 

Le réseau d’enseignement bulgare compte un total de 59 lycées bilingues, où plus de 10 000 élèves étudient exclusivement en français. C’est une réalité admirable et trop peu connue. Je me suis rendu dans l’un de ces établissements, le Lycée Lamartine de Sofia, que le Président François Mitterrand avait visité lors de son déplacement historique en Bulgarie en janvier 1989. Plus de 1 000 jeunes entre 14 et 18 ans sont inscrits dans cet établissement. Ils reçoivent 18 heures hebdomadaires de cours de français lors de leur première année. Je me suis glissé une petite heure dans une classe de seconde année et ai pu échanger avec la direction du Lycée, la professeure de français et les élèves, révisant au passage ma pratique de la voie passive et de la concordance des temps ! J’ai été très impressionné par le niveau de ces jeunes pour qui notre langue et notre pays sont une passion et ne peux que militer pour que la France intensifie son soutien à ces filières bilingues par le détachement de professeurs et d’assistants. L’exception culturelle, c’est aussi valoriser de telles initiatives !

 

L’Institut français de Sofia déménagera bientôt vers de nouveaux locaux magnifiquement rénovés, autrefois occupés par l’Alliance française. Le déménagement sera effectif au début de l’année 2014. L’Institut pourra ainsi regrouper sur un même site l’ensemble des services de coopération culturelle, les cours et la programmation culturelle. Avec le Conseiller culturel Guillaume Robert et la Consule Isabelle Engelke, j’ai arpenté le chantier presque achevé et ai été vivement impressionné par les réalisations. Une très belle salle de spectacle permettra d’accueillir concerts et réunions. L’effort financier consenti, à hauteur de 2 millions d’euros, mérite d’être souligné et exprime l’attachement de la France à sa présence culturelle en Bulgarie. Dans un pays membre de l’Organisation Internationale de la Francophonie, qui compte 8 Alliances françaises, 59 lycées bilingues et 8 filières internationales francophones, cet effort prend tout son sens.

 

A l’invitation de l’Ambassadeur, j’ai pu échanger avec des représentants de la communauté d’affaires franco-bulgare sur les perspectives commerciales pour les entreprises françaises en Bulgarie. J’ai notamment rencontré les représentants de Dalkia, Air France, Société Générale, Accor, Vivacom et Act Logistics ainsi que le directeur d’Ubifrance Marc Debels et le directeur du Service Economique Régional Jean-Marie Demange. Le commerce bilatéral entre la Bulgarie et la France reste encore modeste à ce jour. La France est le 8ème partenaire commercial de la Bulgarie et son 6ème client. Elle se situe au 7ème rang en matière d’investissements. La Bulgarie a subi de plein fouet la crise économique à la fin de la décennie passée. Après des années de croissance soutenue, l’activité a moins progressé récemment. Le pays est touché par l’exode d’une part de sa jeunesse et un vieillissement accéléré de sa population. Il pâtit également d’une réelle insécurité juridique et d’investissement dans certains secteurs, à laquelle il lui faut s’attaquer avec lucidité.

 

J’ai achevé mon séjour par une journée à Varna, la troisième ville du pays. Avec mon ami Louis Sarrazin, Conseiller à l’Assemblée des Français de l’Etranger, présent à mes côtés pour ce voyage, j’ai été accueilli par le Consul honoraire de France et d’Allemagne Nedlalko Nedeltchev. Beau symbole que de voir la France et l’Allemagne confier ensemble à cet homme reconnu et estimé la tâche de premier contact avec nos compatriotes à Varna. Je me suis rendu à l’Ecole Française Internationale de Varna Charles-Perrault et y ai rencontré le Directeur Patrick Bogeat ainsi que Dessislava Ganeva, parente d’élèves et membre fondatrice du Conseil d’Administration. Cette école, créée en 2009 et dépendant du réseau de la Mission Laïque Française, scolarise aujourd’hui 129 élèves de la maternelle à la 5ème. Stéphanie Dumortier, attachée de coopération pour le français, m’a gentiment reçu dans les locaux du Centre Francophone de Varna, où j’ai rencontré le personnel et tenu une permanence. Le Centre Francophone regroupe l’Institut français et l’Alliance française, offrant l’accès à une belle médiathèque et à des cours de français suivis par plus de 300 apprenants sur l’année.

 

Ce voyage, fascinant, en appellera d’autres tant les défis et projets pour la France et nos compatriotes en Bulgarie sont grands. Je serai de retour en Bulgarie au premier semestre 2014 pour l’inauguration du nouvel Institut français de Sofia. Je me rendrai également à Plovdiv et suivrai avec la Consule de France Isabelle Engelke une tournée consulaire au cœur du pays.

 

 

Photographie :

© Maguelone Girardot / Ambassade de France à Sofia

Réactions à cet article