Pierre-Yves Le Borgn'

député des Français de l'étranger

circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale

Question relative à l’accord de Genève sur le programme nucléaire iranien

 

Monsieur le Ministre, aux premières heures de la matinée du dimanche 24 novembre, un compromis historique a été signé entre l’Iran et les 5 membres du Conseil de sécurité des Nations Unies plus l’Allemagne. Cet accord intérimaire, négocié pour une durée de 6 mois, prévoit l’arrêt par l’Iran de toute activité d’enrichissement d’uranium à plus de 5% et la neutralisation des 410 kilogrammes d’uranium enrichis à 20% déjà en sa possession. L’Iran s’engage à ne pas construire de nouvelles centrifugeuses et à interrompre les travaux conduisant à la mise en fonctionnement du réacteur d’Arak, qui pourrait produire du plutonium enrichi utilisable à des fins militaires. L’accord prévoit aussi l’accès quotidien des sites iraniens aux experts de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique. En retour, les 5 + 1 s’engagent à un allègement limité, temporaire et ciblé des sanctions à hauteur de 5,1 milliards d’Euros.

 

La volonté, mais aussi la fermeté de la France, ont payé dans cette négociation. Ce compromis fait place en effet à la question des stocks d’uranium enrichi et au site d’Arak. Pareille étape ne pouvait être imaginée sans que toutes ces garanties ne soient préalablement obtenues de la part de l’Iran. Il importe désormais de parvenir à un accord final, qui permette à l’Iran, s’il le souhaite, de conduire un programme nucléaire civil, mais l’empêche en tout état de cause de se doter de la bombe atomique. La diplomatie a triomphé et porte à terme la perspective prometteuse pour le Proche et le Moyen-Orient du retour de l’Iran, un grand pays, au cœur du concert des nations. Tout doit être fait pour saisir cette chance et mettre en échec ceux qui, à Téhéran et ailleurs, ne veulent ni d’un accord, ni de la paix.

 

Quels sont selon vous, Monsieur le Ministre, les éléments essentiels de l’accord final encore à négocier entre l’Iran et les 5+ 1? 

Réactions à cet article