Pierre-Yves Le Borgn'

député des Français de l'étranger

circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale

Questions au gouvernement / Situation dans la bande de Gaza et conflit israélo-palestinien

J’ai interrogé cet après-midi le Ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius sur l’escalade de la violence entre Israël et le Hamas et sur le sort des populations civiles de Gaza. Voici le texte et la vidéo de mon intervention dans la séance des questions au gouvernement.

 

Ma question s’adresse au Ministre des Affaires étrangères.

 

Monsieur le Ministre, depuis une semaine, la population civile de Gaza paie du prix du sang l’escalade entre Israël et le Hamas. Les raids israéliens dans la bande de Gaza ont fait près de 200 morts et plus de 1 300 blessés. Selon l’agence des Nations Unies pour l’aide aux réfugiés palestiniens, ces victimes sont, pour une large part, des femmes et des enfants. Plus du quart des morts de Gaza seraient des enfants. 17 000 personnes auraient trouvé refuge dans les écoles, où manquent cruellement l’eau et la nourriture. Cette situation est bouleversante et dramatique. Elle est intolérable et elle doit cesser au plus vite.

 

Plus de 800 roquettes ont été tirées par le Hamas sur Israël, entraînant en retour les bombardements israéliens. Il n’y a pourtant d’avenir sur cette terre que dans la cohabitation pacifique de deux peuples et de deux Etats. Le Hamas doit reconnaître l’Etat d’Israël et renoncer à la violence. Israël doit mettre fin aux colonisations dans les territoires occupés et accepter la création pleine et entière de l’Etat de Palestine. C’est là la condition de la réconciliation et de la paix.

 

Le gouvernement israélien a accepté hier la proposition égyptienne de cessez-le-feu, qui s’accompagne de l’offre d’ouvrir sans délai des négociations sur l’entrée des personnes et des biens dans la bande de Gaza. Cette proposition, soutenue par le Président Mahmoud Abbas et la Ligue arabe, a été rejetée par le Hamas. Quelle est, Monsieur le Ministre, la position de la France et de l’Union européenne face à l’escalade désastreuse du conflit et face au péril imminent pour les populations civiles de Gaza ? 

 

Réactions à cet article