Pierre-Yves Le Borgn'

député des Français de l'étranger

circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale

Merci, Gabriel, et bon vent !

Ce 31 mars est le dernier jour de mon collaborateur parlementaire Gabriel Richard-Molard au sein de mon équipe. Gabriel, qui travaillait avec moi depuis septembre 2012, a décidé de poursuivre son parcours au Parlement européen, où il assistera désormais la députée italienne Mercedes Bresso, ancienne Présidente du Comité des Régions. Ce n’est pas sans émotion que je le vois partir. L’histoire de mes deux premières années de mon mandat se rattache à tant d’heures de travail et d’échanges avec Gabriel, tant de combats menés, partant parfois de si loin. Je pense notamment à la diffusion de la télévision française par Internet à l’étranger, aux conflits d’autorité parentale à l’échelle internationale ou bien encore aux multiples contentieux fiscaux et sociaux dans lesquels je suis intervenu. J’ai le souvenir aussi de voyages accomplis ensemble, et en particulier de cette semaine jubilaire de janvier 2013, lorsque nous avions parcouru l’Allemagne comme dans un « road movie » pour commémorer les 50 ans du Traité de l’Elysée. Quelques bons fous rires me resteront également à l’esprit, lorsque les dossiers devenaient des galères, que les situations cocasses s’enchaînaient ou que les péripéties d’un voyage me rapprochaient peu à peu de l’Odyssée. Gabriel n’a jamais compté son temps ni ménagé son énergie. Il a été pour moi un collaborateur précieux. Il est désormais un ami.

 

Je lui souhaite bon vent à Bruxelles, à lui et à sa compagne estonienne Inga. Bon vent pour affronter avec la même passion les défis de l’Europe, cette cause qu’il porte en bandoulière depuis ses plus jeunes années à Montpellier, puis en Allemagne. Bon vent aussi pour ces tous derniers moments d’un brillant parcours de thésard, qui le conduira au doctorat en droit en 2015 sur le sujet de la coopération transfrontalière franco-allemande. Bon vent enfin pour le parcours de vie et le succès que je lui souhaite de construire, tant son talent est grand.

 

Gabriel sera remplacé au sein de mon bureau parlementaire à Cologne par Laurent Dechâtre, juriste, universitaire et spécialiste des questions franco-allemandes. Laurent sera en place dès demain jeudi 1er avril, travaillant jusque juin depuis Paris une partie de la semaine. Il s’installera ensuite à Cologne, ville qu’il connaît bien pour y avoir vécu et étudié, à compter du mois de juillet. 

Réactions à cet article