Pierre-Yves Le Borgn'

député des Français de l'étranger

circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale

Questions à Lidl France

A la fin du mois de mars, j’avais rendu compte sur mon site de la réunion organisée entre le groupe d’amitié France-Allemagne que je préside à l’Assemblée nationale et la direction de Lidl France (lire ici). La diffusion de ce compte-rendu avait donné lieu sur les réseaux sociaux à une série d’interrogations et de critiques. Je m’étais engagé alors à solliciter auprès de la direction de Lidl France les réponses précises à l’ensemble des questions soulevées. Vous trouverez plus bas les réponses qui m’ont été apportées.

 

Est-il  vrai que la direction de Lidl France imposerait aux salariés de travailler au-delà de la durée hebdomadaire de travail sans paiement d’heures supplémentaires ?

Le personnel magasin dispose d’outils de gestion de planning horaires afin de respecter les contrats de chacun. Une badgeuse est également présente dans chaque magasin et entrepôt afin de respecter les temps de travail de chacun et de compenser les heures supplémentaires. Il faut savoir qu’une caissière travaillant 28h/semaine touche un salaire équivalent à un temps plein effectué dans une autre enseigne. Lorsque, exceptionnellement, Lidl souhaite ouvrir les jours fériés pour offrir un service similaire à celui des autres enseignes, le travail se fait sur la base du volontariat et avec une reconnaissance financière. La distribution est l’un des principaux ascenseurs sociaux en France. Par ailleurs, notre objectif est d’atteindre les 100% CDI dans toute la France.

 

La  direction  de  l’entreprise  fixe-t-elle systématiquement des objectifs inatteignables à ses cadres, conduisant en cascade à un cadre de travail délétère, des burn outs et même des drames humains (suicide d’un cadre à Rousset en 2015) ?

Lidl applique des principes de management clairs et transparents disponibles à la consultation de chacun sur cette page : http://www.lidl.fr/fr/management.htm. Communication et loyauté en sont deux mots clés. Le suicide de Rousset est un cas isolé que chacun a déploré. Depuis ce triste événement, de nombreux changements ont été initiés (changement de direction, création d’un nouvel entrepôt, créations de postes). L’enseigne investit par ailleurs 10 millions d’euros par an sur la formation.

 

Le chantage au renvoi est-il pratiqué? Quel est le turn over à Lidl France ?

Le chantage au renvoi est totalement contraire aux principes de management de l’enseigne basés sur la communication et la loyauté : http://www.lidl.fr/fr/management.htm. L’enseigne en tant que 6e recruteur français a embauché 4.500 personnes en 2015 notamment pour créer 1.500 postes d’adjoints responsables magasin afin de seconder les responsables magasin au quotidien et pour suivre les agrandissements du parc magasin rénové. Le turn over chez Lidl France, de 20%, est inférieur au turn over habituellement constaté dans la grande distribution à 30%.

 

Comment sont fixés les prix garantis aux exploitants agricoles dans le domaine alimentaire?

Lidl est la seule enseigne de distribution à avoir été présente au Salon International de l’Agriculture. Cela démontre une véritable volonté de dialogue et de transparence avec les éleveurs. Dès le début de la crise agricole, Lidl s’est engagé à revaloriser le prix du porc et le prix du lait, de façon à soutenir les éleveurs. Depuis le 1er mars, Lidl reverse 3 cents par litre de lait Envia (sa MDD) vendu pour les reverser dans 6 mois aux éleveurs. La collecte attendue serait, au terme de la période, de 4 millions d’euros. A cela s’ajoutent des signatures de convention tripartite éleveurs / industriel /Lidl.

Réactions à cet article