Pierre-Yves Le Borgn'

député des Français de l'étranger

circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale

Avec Pascale, Georges et mon comité de soutien

Pour battre la droite, le rassemblement de toutes nos forces, de tous nos parcours, de toutes nos différences est plus que jamais une exigence. Les socialistes d’abord, la gauche ensuite, ne sont forts que s’ils affirment leur volonté d’union et la font vivre dans les actes. La fidélité à notre idéal et à nos valeurs est également une nécessité. Etre nous-mêmes, dignes héritiers des combats de justice, de paix et de laïcité portés par des générations successives de militants, voilà ce qui fait notre identité, notre fierté et notre avenir. C’est dans ce double souci de rassemblement et de fidélité que j’inscris ma candidature dans la 7ème circonscription législative des Français de l’étranger.

Avec Pascale Seux, ma suppléante

Pascale Seux, adhérente de la section PS de Varsovie et membre du Bureau Fédéral de la Féération des Français à l’Etranger (FFE), est ma suppléante. Pascale et moi n’avons pas toujours partagé les mêmes choix. Nous avions même été concurrents pour le mandat de Premier Secrétaire Fédéral en 2008. Nous avons depuis lors travaillé étroitement au sein de l’équipe fédérale, faisant bloc en confiance pour promouvoir l’intérêt de la FFE. Nous avons appris ce faisant à nous connaître et à nous apprécier en toute sincérité. J’admire la profondeur des convictions socialistes de Pascale, sa générosité, sa force de travail aussi. Sa connaissance des questions relatives aux Français de l’étranger, nourrie par un long vécu à l’étranger et l’engagement sur le terrain au sein de Français du Monde – ADFE, est éminemment précieuse.

Pascale et moi avons tous deux à cœur la renaissance de l’action publique dans les communautés françaises à l’étranger, aujourd’hui abandonnées par la droite. Les comités consulaires que la gauche avait instaurés sous les septennats de François Mitterrand disparaissent peu à peu. Le gouvernement sabre dans tous les crédits et fait sans vergogne des dépenses de solidarité une simple variable d’ajustement budgétaire. Corollaire des crédits en berne, l’action sociale a fait place à la charité et glisse de loin en loin à d’opaques sociétés de bienfaisance aux relents de dames patronnesses. La fausse gratuité de Nicolas Sarkozy rend inaccessible l’accès à l’enseignement français à l’étranger pour les familles modestes. Des centaines de milliers de Français de l’étranger paient ainsi par la précarité et l’incertitude du lendemain la facture du retrait de l’Etat. C’est insupportable et cela doit cesser.

Voilà la conviction qui anime le tandem que Pascale et moi avons décidé de former pour porter devant tous les électeurs de la 7ème circonscription, l’exigence de justice et de solidarité fondatrice d’une autre politique pour les communautés françaises. Il est grand temps en effet de réhabiliter l’intérêt général, de sonner le retour de la République sociale pour tous nos compatriotes, qu’ils vivent à l’étranger ou en métropole, et d’inscrire le projet européen dans le concret de notre démarche citoyenne. La place des Français de l’étranger doit être au centre d’une politique de transformation sociale, non à ses marges. Avec Pascale, nous ferons campagne ensemble, animés par la volonté de servir une circonscription vaste et diverse, que la gauche aura le devoir de conquérir pour construire l’alternance en 2012.

Rassemblement avec Pascale, fidélité avec Georges. Je suis honoré que Georges Beuchard ait accepté de présider mon comité de soutien. Georges est le doyen de la FFE. Installé à Berlin après un long séjour à Munich, il a adhéré au Parti Socialiste en 1937. Georges a travaillé avec Léon Blum, l’homme du Front Populaire, fréquenté Albert Camus, ce formidable éveilleur de consciences, traversant finalement l’histoire de notre organisation au fil du XXème siècle et menant avec elle le juste combat de tant de causes. Avec François Hollande, nous avions eu l’honneur de lui remettre la médaille du centenaire du Parti Socialiste à la Convention Fédérale d’août 2006. Je me souviens d’un grand moment d’émotion et de reconnaissance, de la salle debout, comme suspendue au magnifique témoignage qui nous était livré. Georges nous avait émus, évoquant ses souvenirs de militant, ses espoirs jamais déçus et, plus que jamais, la brûlante actualité du socialisme auquel il a lié toute sa vie. Georges Beuchard est pour moi un ami, un modèle et une inspiration. Son soutien me touche et m’encourage au moment de prendre ma part d’un nouveau combat au nom de l’idéal qui nous rassemble.

Georges Beuchard, le jour de la remise de la médaille du centenaire du Parti Socialiste par François Hollande

Avec François Hollande, nous avions eu l’honneur de lui remettre la médaille du centenaire du Parti Socialiste à la Convention Fédérale d’août 2006. Je me souviens d’un grand moment d’émotion et de reconnaissance, de la salle debout, comme suspendue au magnifique témoignage qui nous était livré. Georges nous avait émus, évoquant ses souvenirs de militant, ses espoirs jamais déçus et, plus que jamais, la brûlante actualité du socialisme auquel il a lié toute sa vie.

Georges Beuchard est pour moi un ami, un modèle et une inspiration. Son soutien me touche et m’encourage au moment de prendre ma part d’un nouveau combat au nom de l’idéal qui nous rassemble.

Comité de soutien, présidé par Georges Beuchard

  • René Aicardi (Hong-Kong, Chine)
  • Pierre Avedikian (Vienne, Autriche)
  • Elisabeth Barg (Frankenthal, Allemagne)
  • Annie Bartez (Berlin, Allemagne)
  • Kamel Benaissa (Taïpei, Taiwan)
  • Gérard Billet (Paris, France)
  • Claude Chapat (Landau, Allemagne)
  • Michel Chaussemy (Fribourg, Allemagne)
  • Gilles Chêne (Munich, Allemagne)
  • Ibrahima Doumbia (Golbach, Allemagne)
  • Boris Faure (Varsovie, Pologne)
  • Alain Fontaine (Marne-la-Vallée, France)
  • Bertrand Gosset (Vienne, Autriche)
  • Jacques Gutwirth (Francfort, Allemagne)
  • Huguette Meixner (Berlin, Allemagne)
  • Philippe Moreau (Munich, Allemagne)
  • Patricia Neu (Essen, Allemagne)
  • Jeanne Petermann (Frankenthal, Allemagne)
  • Catherine Rioux (Kleinhosteim, Allemagne)
  • Louis Sarrazin (Vienne, Autriche)
  • Frédéric Sevrin (Liège, Belgique)

Pour rejoindre le comité de soutien, écrivez à pyleborgn.comite@gmail.com