Pierre-Yves Le Borgn'

député des Français de l'étranger

circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale

Archive de la thématique : “Politique française

Et si on arrêtait les conneries ?

Une semaine durant, je suis passé devant la vitrine de la librairie qui présentait ce livre. Le visage avenant de Daniel Cohn-Bendit, son auteur avec Hervé Algalarrondo, me donnait envie de l’acheter. Qui n’aime pas Dany ? Ou qui, à tout le moins, laisse-t-il indifférent ? Le titre, en revanche, me laissait dubitatif, pour ne pas dire […]

lire la suite

Avis de la Commission de Venise sur le projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation

La Commission européenne pour la démocratie par le droit, organe consultatif du Conseil de l’Europe plus communément connu comme la Commission de Venise, a publié ce lundi 14 mars son avis sur le projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation. Il fait suite à la saisine de la Commission par l’Assemblée Parlementaire du […]

lire la suite

Donnons sa chance à la loi travail

Un débat explosif traverse la France concernant le projet de loi sur le travail porté par la Ministre Myriam El Khomri. Près d’un demi-million de personnes, parmi lesquelles beaucoup de jeunes, étaient dans la rue hier pour affirmer leur opposition à cette réforme. Une pétition avec plus de 1,2 million de signataires exige son abandon. […]

lire la suite

Banalisation du racisme en France : mon courrier au Premier ministre Manuel Valls (2 mars 2016)

La Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI), instance indépendante mise en place par le Conseil de l’Europe, a rendu public hier mardi 1er mars 2016 le rapport qu’elle a consacré à la France (voir plus bas). J’ai lu attentivement ce document qui, s’il souligne des progrès tangibles enregistrés dans notre pays depuis un précédent […]

lire la suite

Pourquoi j’ai voté contre la révision constitutionnelle (10 février 2016)

L’Assemblée nationale a adopté cet après-midi le projet de révision de la Constitution. J’ai voté contre ce texte. Je regrette le passage en force du gouvernement sur les deux articles du projet, qu’il s’agisse de la constitutionnalisation de l’état d’urgence ou de la déchéance de nationalité. Sur le premier article, je m’étais abstenu lundi soir. […]

lire la suite