Pierre-Yves Le Borgn'

député des Français de l'étranger

circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale

A Hambourg avec Jean-Marc Ayrault

J’ai accompagné le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault à Hambourg le vendredi 22 février. Le Premier Ministre était, avec le journaliste Ulrich Wickert, l’invité d’honneur du maire SPD Olaf Scholtz pour le traditionnel dîner de la Saint-Matthieu, le plus vieux banquet du monde, organisé dans la grande salle des fêtes de l’Hôtel de Ville en présence de plus de 400 personnes, représentant les élus de la ville-Etat, le monde de l’entreprise, les médias, les domaines scientifiques et culturels ainsi que l’ensemble du corps consulaire.

 

Le Premier Ministre a prononcé un discours fort sur sa vision de la relation franco-allemande et le sens qu’il lui donne pour le progrès économique et social, tant au bénéfice de nos deux peuples que pour l’approfondissement du projet européen. Il est également revenu sur la politique de rigueur mise en place par le gouvernement français dans le but de rétablir l’équilibre des comptes publics en 2017 et réduire l’endettement du pays, sans toutefois sacrifier ni la croissance ni la justice sociale.

 

Le jour de la publication des chiffres de la croissance par la Commission européenne, ce discours tombait à point nommé pour redire la détermination du gouvernement et rétablir aussi une série de vérités sur la politique de notre pays. Les mots ont porté, à en juger par les applaudissements nourris des participants au banquet durant le discours et à l’issue de celui-ci. Il était important de montrer à l’Allemagne qu’on la comprend et qu’on l’aime. Nul plus que Jean-Marc Ayrault, germanophone et germanophile, ne pouvait mieux réussir cet exercice.

 

Avant le banquet, j’avais visité en compagnie du Premier Ministre le centre de R&D de la société Morpho Détection, une filiale du groupe Safran, dédié à la technologie de diffraction par rayons X pour la détection d’explosifs dans les bagages des voyageurs. Nous avons également pu découvrir sur le site d’Airbus la ligne d’assemblage de l’A-320 et l’assemblage de la cabine de l’A-380. Deux visites très impressionnantes. Le Premier Ministre a pu également s’entretenir avec quelques  techniciens et ingénieurs, parmi lesquels des Français.

 

Pas loin de 4 000 compatriotes vivent à Hambourg. Plus de 100 entreprises françaises y sont installées. Le Lycée français accueille plus de 850 élèves. Après un premier passage le 14 juillet dernier, puis ce déplacement officiel avec le Premier Ministre, je reviendrai à Hambourg dans les tous prochains mois pour une visite du Lycée et de l’Institut culturel, ainsi qu’une permanence parlementaire auprès de nos compatriotes.