Pierre-Yves Le Borgn'

député des Français de l'étranger

circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale

Le jour d’après

La France, hier, a vécu un jour tragique. Un jour dont nous nous souviendrons longtemps tant il a marqué les esprits, chez nous et à travers le monde. Le massacre perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo est une attaque contre la liberté d’expression, le droit d’irrévérence et l’esprit critique, ces belles valeurs et exigences sur lesquelles repose depuis deux siècles la République française. C’est la République qui a été frappée par les terroristes, c’est elle qu’ils veulent abattre car la liberté et la civilisation sont leurs ennemies. C’est la République aussi qui, dès hier soir, s’est dressée pour pleurer les victimes et proclamer, envers et contre tout, que Charlie vivrait.

 

Ce matin, nous sommes des millions, en France et dans le monde, à nous être réveillés accablés. Par le chagrin et la colère. Mais le sursaut populaire et l’union nationale sont les plus belles des réponses. Jamais la France ne tolérera que l’on s’en prenne à la liberté. Les terroristes, leurs complices, leurs filières, leurs financeurs seront traqués, arrêtés, jugés et châtiés. Et la presse sera plus que jamais libre de critiquer, blâmer, révéler et faire rire, articles et dessins à l’appui. C’est ainsi que nous ferons vivre l’esprit de Cabu, Wolinski, Tignous, Charb, Honoré et Oncle Bernard. Loin de la peur, loin des amalgames, dans le rassemblement pour ce que nous sommes, un peuple uni et libre, la République poursuivra son chemin.

Réactions à cet article